jeudi 11 octobre 2012

I,Robot d'Isaac Asimov

Nombre de pages: 318
Auteur: Asimov Isaac
Editeur: J'ai lu
Genre: Science fiction
Challenges: Pal à 0, Chefs d'oeuvre de la SFFF

Mon avis:
J'ai vu le film (avec Will Smith) avant de lire le livre et quelle ne fut pas ma surprise de voir que l'adaptation n'avait que peu de rapport au récit originel.
Par contre j'ai bien retrouvé le ton d'Asimov. Tout est dans la réflexion, pas de violences gratuites, le récit fait appel au raisonnement et à la logique.
Petite inquiétude au jour de la rédaction de cet avis en lisant le synopsis sur Livraddict et en confrontant mes impressions. Fichtre j'ai pas du lire le bon roman!!!
Un journaliste interroge Susan Calvin, une robopsychologue , sur son expérience des robots. On va donc découvrir des évènements clés de l'histoire des robots. Le personnage de Susan n'apparaît pas systématiquement dans ces récits, sa présence est même parfois anecdotique. 
Cette suite de récit est intéressante car en même temps qu'elle montre la montée en puissance de la robotique elle en souligne les limites. Les 3 lois sont omniprésentes et les contradictions qu'il peut y avoir entre elles donnent lieu à de nombreux incidents (parfois savoureux).
Du robot garde d'enfant au robot humanoïde en passant par le robot télépathe et le robot prophète, ces petites histoires sont édifiantes. Elles mènent vers une fin inévitable mais déconcertante.
Mes préférées concernent le robot télépathe et le Cerveau.
J'ai également beaucoup apprécié les petits noms donnés aux robots d'après leurs initiales. C'est une manière de les humaniser. Ils sont d'ailleurs assez éloigné d'une image de boîte de conserve sans émotions. Pour certains ils ont beaucoup d'humour (même s'il est un peu spécial) et un système de raisonnement qui leur est propre. Les personnages humains ne sont pas en reste. Les deux hommes, Greg et Mike, qui malgré eux, testent les nouveaux robots, se retrouvent souvent dans la panade. Ils trouvent des solutions aux problèmes techniques posés par les entités mécaniques. Solutions parfois extrêmes!
Susan Calvin est une femme entièrement dédiée à la robotique, et plus particulièrement à la psychologie robotique. Ainsi on découvre que grâce ou à cause de leurs cerveaux positroniques et des trois lois les robots peuvent être confrontés à des dilemmes qui les endommagent. Ils ont cependant une marge de manoeuvre qui peut leur permettre de prendre des décisions. Le travail de Susan consiste à comprendre et analyser ses manoeuvres de diversions. Avec elle j'ai beaucoup aimé le passage du "robot perdu", où l'intelligence de l'homme s'oppose à l'intelligence du robot. 
La dernière partie du roman se penche sur le cas de Stephen Byerley, comment il est devenu maire et coordonnateur régional puis mondial. Et enfin l'avènement des machines. Moment où on se rends compte qu'elles sont beaucoup plus subtiles que l'homme.
J'aime beaucoup le style d'Asimov, que j'ai découvert avec Fondation. Il y a comme un goût d'enquête... On cherche à découvrir les pourquoi et les comment en même temps que les protagonistes. Et même si certains personnages sont récurrents ils ne sont pas vraiment les héros de l'histoire.

Synopsis Livraddict:
Le scénario.

2076. Stephen Byerley, le premier président de la Fédération galactique, vient d'être inhumé. Robert Bratenahl, le journaliste qui couvre l'événement pour le magasine Cosmos, remarque Susan Calvin au milieu de la foule recueillie.
des bruits ont couru sur une improbable liaison entre ses deux êtres d'exception. Mais depuis vingt ans, la célèbre robopsychologue s'est volontairement coupée du monde et refuse toute interview.
Bratenahl, bien décidé à faire la lumière sur cette affaire, n'hésitera pas à voyager aux confins de la galaxie pour retrouver toutes les personnes qui ont côtoyé Susan Calvin, celle qui a consacré sa vie entière à l'étude des robots.
Quelle est la nature des liens qui unissaient Stephen et Susan ? le journaliste n'aura de cesse de répondre à cette question. Mais, au fil de son enquête, il va flairer un autre mystère, encore plus passionnant : Qui était Stephen Byerley ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire